Claire Seika ( 精華)

Formation, diplôme et titres :

Apprentissage de la calligraphie japonaise auprès de Kuroda Shûka, Tôkyô, Japon (1984-2000).

Membre de l’Institut de calligraphie Tôkashoin, Préfecture de Chiba, Japon, depuis 1984.

Reçois de Kuroda Shûka son nom de calligraphe, Seika (精華, sens littéral « Fleur pure »), en 1990.

Diplôme de calligraphie japonaise, titre de Professeur (Shihan), décerné par l’Institut Tôkashoin (2002).

Membre du Comité Administratif de l’Institut Tôkashoin depuis 2004.

Responsable de la branche française de l’Institut Tôkashoin, Tôkashoin-France, depuis 2008.

*

Enseignement de la Calligraphie Japonaise en France :

Cours

 Oshinkan (1992-...) ; Association Toulouse-Midi-Pyrénées-Japon (1992-2002).

Stages

Oshinkan (1992-...) ; Abbaye de Sylvanès (1993-1998) ; Centre de la Falaise Verte (1999-2002).

L’enseignement donné par Claire Seika à Oshinkan est officiellement affilié à l’Institut Tôkashoin  (Japon) depuis 2008.

 *

Expositions en France, en Europe et au Japon :

Expositions personnelles

Ryokan (Toulouse, 1992 et 1995) ; Centre Culturel Asia (Bordeaux) ; C.E.R.T (Toulouse, 1993) ; La Maison du Futon (Toulouse, 1994, et Paris, 1995).

Expositions de groupe

Exposition de Design japonais dans le cadre de l’année du Japon en France, Palais des Beaux Arts (Toulouse, 1998).

Exposition « Japon-Rencontres avec l’Art d’aujourd’hui », Centre de Congrès Pierre Baudis (Toulouse, 2001).

Exposition annuelle des membres du Comité Administratif de l’Institut Tôkashoin, Galerie Himawari, Ginza, Tôkyô, Japon (2004 - ...).

Exposition de l’Institut Tôkashoin, Temple de Saint-Gervais (Genève, 2011).

Exposition « Japon Text’île(s) : Chimères et poésies », Château-musée du Cayla (Tarn, 2016).

« Exposition de Calligraphie Japonaise Tôkashoin », Musée Toulouse-Lautrec et Hôtel Rochegude (Albi, 2016).

*

Prix :

Prix franco-japonais de l’échange culturel et artistique dans le cadre de la commémoration du centenaire de la disparition de Toulouse-Lautrec (1901-2001), décerné par l’Ambassade du Japon en France (2001).

*

Publications :

Contributions à la revue mensuelle de l’Institut Tôkashoin, ainsi qu’à des revues spécialisées japonaises (en japonais).

Traduction française du catalogue de l’exposition de l’Institut Tôkashoin à Genève, Suisse, édité par l’Institut Tôkashoin, Japon, 2011, 91 pages.

Traduction française du catalogue de l’« Exposition de Calligraphie Japonaise Tôkashoin », Musée Toulouse-Lautrec, Albi (2016), édité par l’Institut Tôkashoin, Japon, en préparation.

Publication du Pinceau d’Avril, Uzukinofude, Journal de calligraphie japonaise, Oshinkan, 15 numéros parus depuis 2002.